Dans la même rubrique

Marine et Pauline ont raconté leur voyage au Burkina Faso
2 juin 2013 à 16h34min

Caravane des dix mots Burkina Faso – édition 2013
20 mai 2013 à 16h30min

Les griots qui soufflent le vent du Burkina Faso
12 mai 2013 à 16h07min

COOPERATION AUTRICHIENNE : Des stands huppés pour le SIAO
7 mai 2013 à 14h55min

1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

() pub 2. ]

facebook
meteo
Meteo Ouagadougou

Accueil > Actualités > C’est parti pour le festival ciné droit libre, édition de 2014.

C’est parti pour le festival ciné droit libre, édition de 2014.

La 10e édition du festival Ciné Droit libre s’est ouverte ce dimanche 1er juin 2014 à l’Institut Français de Ouagadougou.

La cérémonie d’ouverture a connu la présence du parrain, l’ancien président de la république du Ghana, SEM John Jerry Rawlings.

C’est parti pour le festival ciné droit libre, édition de 2014. Placé sous le thème « I have a dream », la cérémonie d’ouverture a connu la présence l’ancien président de la république du Ghana, SEM Jerry Rawlings des ambassadeurs de la France, du Danemark, de la République Sud Africaine, ainsi que des professionnels du 7e art, des membres de partis politiques et de la société civile.

Le Coordonnateur du festival dans son discours est revenu sur l’origine de ce festival grand de 10 ans aujourd’hui. Pour Abdoulaye Diallo, Ciné droit libre serait parti de la recherche de cadre pour la projection du film Borry Bana, le destin fatal de Norbert Zongo. Ainsi fut lancé le festival Ciné droit libre, un cadre de projection des films censurés ailleurs et de promotion de la liberté d’expression. Depuis 10 ans, le festival a présenté 500 films, a parcouru 55 villes du Burkina Faso ainsi que les pays de la sous-région et fait la fierté de plus de 2 millions de téléspectateurs sur sa web télé droit libre TV. Ce 10e anniversaire donne l’opportunité aux organisateurs de renouveler le rêve entamé en 2005. Pour le Coordonnateur, ce rêve est désormais l’arrêt des tripatouillages des constitutions en RDC, au Burkina Faso et partout en Afrique où de telles velléités sont perceptibles. Le rêve, c’est aussi la paix en Afrique et la cessation des activités terroristes au Nigéria, au Mali, et dans le reste du monde.

Le parrain quant à lui s’est inquiété du foisonnement des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui tendent à porter la confusion sur la vraie information. Il a félicité les initiateurs de ce festival. Selon Jerry Rawlings, de telles initiatives permettent de recadrer le public sur les dérives socio politiques et économiques que connait notre continent à cause de la consommation sans discernement des flux d’informations qui nous sont envoyées.
Après la cérémonie d’ouverture, le film « I have a dream » court métrage sur le thème du festival par Inoussa Kaboré a été montré au festivaliers.

Adama Sorgho
http://festivalcinedroitlibre.blogspot.com/


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires