Dans la même rubrique

La moitié des lions menacés de disparition dans de nombreuses régions d’Afrique d’ici 20 ans
28 octobre 2015 à 12h48min

La Noix de kola
24 octobre 2015 à 14h10min

Burkina Faso : le tourisme a rapporté plus de 71 milliards de FCFA en 2012
11 août 2015 à 16h54min

Loi d’orientation du tourisme Au Burkina Faso
11 août 2015 à 02h41min

Ousmane Dermé expose à Mourède
31 juillet 2015 à 02h07min

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11

() pub 2. ]

facebook
meteo
Meteo Ouagadougou

Accueil > Actualités > Nuit burkinabé avec l’association Banfora éducation art et culture

Nuit burkinabé avec l’association Banfora éducation art et culture

Le Burkina Faso était à l’honneur, samedi soir à Nyoiseau, à l’occasion d’un festival solidaire... qui a fait le plein !

Trois questions à...

Lionel Hoffmann, président de l’association Banfora éducation art et culture, qui organisait l’événement.

Alors, quel bilan pour cette deuxième édition de la Nuit burkinabé ?

Il est très bon. Le vendredi soir, nous avons vendu les 200 repas qui étaient servis pendant la soirée du samedi. En terme de fréquentation, avec les artistes de Centrale 7, les bénévoles et le public, nous avons accueilli près de 370 personnes. L’objectif est donc largement atteint puisque nous avons réalisé un bénéfice de 2 300 €.

Qu’allez-vous faire de ces fonds ?

Nous allons soutenir trois projets au Burkina Faso. Le premier, c’est d’assurer une formation en secrétariat, comptabilité et informatique à Bill, le cofondateur burkinabé de l’association Banfora éducation art et culture. Cela va lui permettre d’être plus autonome dans la conduite des initiatives sur place.

Le deuxième projet, c’est le financement d’un camp d’été de cinq semaines pour 26 jeunes de Banfora. Le matin, ils bénéficieront de cours et l’après-midi, ils auront accès à la culture et aux loisirs. Enfin, le troisième projet consistera à acheter du matériel de couture pour former des jeunes femmes, là-bas.

Deux éditions, deux succès. N’auriez-vous pas la tentation de voir plus grand la prochaine fois ?

Pas vraiment. La Nuit burkinabé, c’est avant tout un festival familial, où l’on peut échanger en profitant de concerts de qualité. Voir plus grand, en terme de fréquentation, ne nous intéresse pas. En revanche, mettre en place plus de festivités, ça oui.

Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura une troisième édition. A ce titre, nous sommes toujours prêts à ouvrir l’organisation, à accueillir d’autres personnes. C’est ça, être solidaire.

Contact. Tél. 02 41 77 09 58. Courriel : beac.association@laposte.net. Site internet : www.banfora.wordpress.com

ouest-france.fr


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires